la rationalité procédurale

  • News

La critique de la rationalité optimisatrice et individuelle propre au modèle de l’économie orthodoxe a conduit l’Économie des conventions (EC) à construire un contre-modèle : la rationalité procédurale. Downloadable! 1994), de "rationalité située" (Orléan 1994), ou encore le recours à la notion de "rationalité procédurale" par le courant de l'économie des conventions (cf notamment Favereau dans la Revue Economique 1989). Elle est partagée par Herbert Simon et Jürgen Habermas. Ce qu’un agent peut faire (et donc décider) est très fortement contraint par son expérience passée et par ce qu’il fait actuellement De fait l’ensemble de choix qui se présente aux agents n’est pas exogène mais endogène à l’activité productive passée (Amendola et Gaffard [1988]). Cela signifie que l’entreprise ne connaît pas exactement les conséquences de ses actes. Bien que cette notion puisse prendre des sens très différents selon le contexte, la plus utile et la plus intéressante pour le management est … Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search. By Jacques Lenoble and Jean-Philippe Cobbaut. Herbert Simon entre en 1933 à l'Université de Chicago où il étudie les sciences sociales et les mathématiques notamment sous l'égide d'Henry Schultz, un économètre spécialiste de l'économie mathématique. Cette entreprise n’est pas isolée dans les sciences sociales de la seconde moitié du XXe siècle. La question "Pourquoi la science?" 2016. La rationalité procédurale définit un mécanisme de décision qui est développé par les agents lorsqu’il leur est impossible d’atteindre aisément une solution optimale. 3 - Une rationalité procédurale. Ses capacités réduites le conduisent à des actions raisonnables (stratégies, coordination, heuristiques), capables de résoudre un problème de façon adéquate ( rationalité limitée ). 34 La forme de rationalité que Philippe Zarifian (1996) nomme « communicationnelle » et qu'il repère dans les organisations au sujet de la coordination dans le travail est au moins aussi pertinente que la rationalité procédurale pour le type de situations d'interaction que nous venons de décrire. 1 – De la rationalité substantielle à la rationalité procédurale Le principe de rationalité consiste à rechercher la réalisation d'un objectif en utilisant au mieux les moyens dont on dispose. Toutefois, si nous essayons de comprendre la rationalité procédurale dans son rapport à l'économie, nous n'avons pas besoin de nous limiter à une étude organisationnelle. De Munck, Jean [UCL] . Le recours à l’hypothèse de rationalité procédurale aboutit à la mise en évidence de trois phénomènes essentiels pour la théorie évolutionniste: Les agents économiques n’adoptent pas systématiquement des règles de décisions optimales compte tenu de l’incertitude et de la complexité du monde réel (en comparaison de leurs capacités cognitives et ’computationnelles’ limitées) (Heiner [1988], Conlisk [1996]). Plus précisément, le mot désigne la qualité de ce qui, dans l’ordre de la connaissance, est rationnel et de ce qui, plus rarement, dans l’ordre de la pratique, relève du raisonnable. 15 Cette rationalité procédurale est parfois appelée « logique des convenances » 4 par opposition à la rationalité calculatoire, où l’on recherche la solution de plus grande utilité en se plaçant dans une logique des conséquences. J'ai déjà parlé des progrès que nous avons faits ces 20 dernières années dans la compréhension des processus humains pour … Munck, Jean De. Les agents économiques sont susceptibles de présenter une forte hétérogénéité directement imputable au caractère local de leurs apprentissages (Moati [1992]). La rationalité est avant toute chose procédurale et dépend donc fortement de l’organisation dans laquelle agit l’individu. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page. 34 La forme de rationalité que Philippe Zarifian (1996) nomme « communicationnelle » et qu'il repère dans les organisations au sujet de la coordination dans le travail est au moins aussi pertinente que la rationalité procédurale pour le type de situations d'interaction que nous venons de décrire. La rationalité procédurale va être proposée comme une alternative à cette rationalité substantielle. L'individu ne peut s'apparenter à un mode de calcul ( rationalité absolue ). Cette entreprise n’est pas isolée dans les sciences sociales de la seconde moitié du XXe siècle. La rationalité procédurale. In the second case, the question will be "what does it make, and why?" Son oncle, Harold Merkel, étudia l'économie à l'Université du Wisconsin à Madison. En économie la rationalité de procédure est donc liée à la manière dont les informations sont acquises et intégrées à l'ensemble du processus. L’acteur fait ce qu’il convient de faire lorsqu’on est dans ce rôle face à cette situation. article d'un dictionnaire de l'économie des conventions, expliquant l'originalité de la conception que se fait Olivier Favereau de la rationalité procédurale, en comparaison avec l'approche de la même notion par Herbert Simon et par Jürgen Habermas. In Batifoulier, P., Bessis, F., Ghirardello, A., de Larquier, G., & Remillon, D. peut évoquer deux interrogations contemporaines. Les interprétations de cette notion de rationalité limitée sont très diverses et ne nous Herbert Simon(Herbert Alexander Simon (né le 15 juin 1916 à Milwaukee, Wisconsin, mort le 9 février 2001 à Pittsburgh, Pennsylvanie) a été « prix Nobel » d'économie en 1978).) Portail de ressources électroniques en sciences humaines et sociales, Suggérer l'acquisition à votre bibliothèque. Il en résulte que les processus d’apprentissage et de prise de décision sont mutuellement contraints et difficiles à distinguer : les choix seraient localisés et dépendants du sentier plutôt que simplement dirigés par l’évolution exogène des prix relatifs et des conditions environnementales (Dosi, Pavitt et Soete [1990], Antonelli [1995]). est né en 1916 dans le Wisconsin. Encore convient-il de préciser que l'accent mis sur la science de la décision, sur la recherche de règles procéd… Ces obstacles donnent lieu à des ’coûts internes à la prise de décisions’ tels que l’agent ne peut pas même parvenir à définir une quantité optimale d’efforts de recherche comme dans la théorie du ’search’54 (Day [1995]ab, Conlisk [1996]). Au sein des organisations les décisions prises font souvent appel à la rationalité, processus qui suppose une capacité constante et totale de remettre en question les comportements adoptés dans le passé, pour redéfinir en fonction de critères et d’objectifs exogènes des actions nouvelles. Pour ce faire, il va procéder par succession d’essais et d’erreurs en se dispensant d’examiner l’ensemble des actions possibles et/ou de leurs résultats, qui ne sont de toutes les façons pas connus ex ante en univers d’incertitude. La rationalité procédurale définit un mécanisme de décision qui est développé par les agents lorsqu’il leur est impossible d’atteindre aisément une solution optimale. Rationalité scientifique et rationalité procédurale . “Rationalité procédurale : L’Économie des conventions au-delà de Simon et de Habermas”. Dans cette perspective l’agent est supposé ignorer certaines informations. Le concept de rationalité a été fortement … Abstract. Et pour des raisons internes : l’esprit (l’attention, la perception, la puissance de calcul) est une « ressource rare ». Un corps de théorie pour la rationalité procédurale est compatible avec un monde dans lequel les humains continueront à penser et à inventer. La rationalité procédurale prends en compte l’information imparfaite. " Adresse : Université de Lille Rue du barreau BP 30199 59654 Villeneuve d'Ascq France. – La rationalité limitée ou procédurale Par opposition au concept de rationalité instrumentale (hypothèse néoclassique), H. Simon a développé le concept de rationalité limitée ou procédurale. De fait, dans une perspective évolutionniste, le type de comportement innovant n’est pas simplement expliqué par le profit relatif associé aux stratégies ’sale enhancing vs. cost reducing’ mais aussi par le type de processus d’apprentissage que la firme a développé par le passé et poursuit actuellement (par sa trajectoire technologique). Le père d'Herbert Simon, était ingénieur dans le domaine de l'électricité. – En revanche, on parlera de rationalité « procédurale » lorsqu'un comportement est le résultat d'un processus de décision approprié. L’EC intègre des éléments de ces deux autres modèles tout en dégageant une voie propre. Simon soutient que, dans un processus de décision, le décideur ne cherche pas la solutio… Sa rationalité procédurale dépend du processus qui l'a généré. (Eds.). (Eds.) Si nous réintroduisons la dimension temporelle, l’agent va tenter d’améliorer ses résultats sur la base de ses procédures de décisions antérieures. Idéal de la raison et rationalité procédurale . Cependant, elle est capable de probabiliser l’espace des résultats possibles grâce à une distribution de probabilité objective établie par l’expérience. C - 13013 Marseille FranceVous pouvez également nous indiquer à l'aide du formulaire suivant les coordonnées de votre institution ou de votre bibliothèque afin que nous les contactions pour leur suggérer l’achat de ce livre. Au contraire les agents développeraient des comportements relativement figés et parfois sous-optimaux qualifiés de routines (routines de production, routines de recherche). Procedural rationality and substantive rationality call for two different approaches in terms of methodology and epistemology. En plus dêtre subjective et relative, la rationalité simonienne est procédurale, limitée et intuitive. Pour des raisons externes : toutes les informations ne sont pas disponibles en raison de l’incertitude et de la complexité qui rendent impossibles les calculs inter-temporels complets. Dans ce contexte, les comportements et les décisions vont être expliqués par un mécanisme de rationalité procédurale : l’agent (à la façon d’un joueur d’échecs) tentera, selon une procédure définie de sélection des voies de recherches, d’examiner un petit nombre de possibilités et d’arrêter son choix dès qu’il pensera avoir atteint un seuil minimum de satisfaction et non plus l’optimum (principe du ’satisficing’). Cependant, un tel processus suppose d’une part que l’information est connue avant son obtention afin d’en évaluer l’impact. Au reste, ceci est explicite dans l'oeuvre de H. Simon. authentifiez-vous à OpenEdition Freemium for Books. D’autre part, on suppose implicitement que cette information existe et que l’agent est capable de la traiter. SIMON, "From Substantive to Procedural Rationality", (1976) La rationalité procédurale va être proposée comme une alternative à ce tte rationalité substantielle. Il la pousse jusqu’à ce que la recette marginale anticipée apportée par cette information égalise le coût marginal de sa recherche. L’analyse de Simon s’inscrit dans les thèses de l’analyse des comportements ( béhaviorisme ) et dans la science naissante de la cybernétique . Son père ingénieur(« Le métier de base de l'ingénieur consiste à résoudre des problèmes de nature technologique, concrets et souvent complexes, liés à la conception, à la réalisation et à la mise en œuvre de produ…

Coupe De Tunisie Calendrier, Lego Star Wars : La Saga Complète Gratuit, Catalogue Babou Juillet 2020, Médecin Généraliste Lyon 2, Réveillon Refuge Vercors, Cancer / Poumon Stade 3 Espérance De Vie, Abécédaire Des Animaux En Espagnol,